Centre d'analyse MCD
Chaire MCD

La Chaire: Présentation

La Chaire de recherche du Canada en Mondialisation, Citoyenneté et Démocratie détenue par Joseph-Yvon Thériault depuis juin 2008 s’inscrit en continuité avec la Chaire MCD précédemment détenue par Jules Duchastel (2001-2008). Elle en conserve l’objectif général d’étude de la citoyenneté de la démocratie et de la mondialisation, tout en infléchissant l’orientation vers l’analyse du statut de la communauté politique en contexte de mondialisation.

L’objectif de la Chaire MCD est de comprendre les défis que pose la mondialisation à la capacité de « faire société », c’est-à-dire, dans la modernité démocratique, l’autoproduction explicite de la société par la délibération, le conflit et la production d’institutions. Purement contractuelles sur le plan de la représentation qu’elles ont d’elles-mêmes comme sociétés issues de la volonté libre d’individus co-associés, les démocraties modernes se sont toutefois épanouies dans le cadre de l’État-nation, où s’articulent l’abstraction universalisable de la citoyenneté et la substance identitaire de la communauté politique nécessaire à l’engagement du citoyen. C’est ce lien noué entre la démocratie et l’identité collective, entre la citoyenneté et la nation que rend problématique la mondialisation récente, qui est au centre de son programme de recherche.

De façon générale, la Chaire s’efforce de penser la communauté politique qui paraît aujourd’hui menacée par un double danger : le risque d’une sortie vers l’abstraction universelle portée par le cosmopolitisme d’une part et, d’autre part, la tendance à la fragmentation du demos dans des sociétés d’individus.

Le travail de théorisation et de réflexion sur le lien nécessaire, ou pas, entre demos et démocratie, s’effectue en privilégiant l’étude des enjeux de la citoyenneté et de la démocratie au Québec dans une analyse comparative avec les sociétés d’Amérique, de la francophonie et les « petites sociétés ».

UQAM - Université du Québec à Montréal  ›  Mise à jour : 14 octobre 2010